Skip to Content

La Petite Centaurée

De la famille des gentianes, la petite centaurée, Erythraea centaurium, est une plante herbacée le plus souvent annuelle , de taille modeste, poussant au bord des pâturages, des chemins et en lisière des bois. Elle est réputée comme plante médicinale dans toutes les régions de France où elle pousse et on lui reconnaît de multiples vertus

Botanique

Plante des milieux humides, la centaurée se présente comme un végétal herbacé de 20 à 30 cm de hauteur, au port droit, dont les tiges se ramifient à leurs extrémités pour porter les fleurs. Celles ci sont de couleurs rose, à cinq pétales, appariées à l'extrémité de chaque ramification. Les feuilles sont opposées sur la tige, sans pétiole, lancéolées et de couleur vert tendre. La floraison se déroule de mai à juin, voire septembre sur le pourtour méditerranéen.

Usage Médicinal

Connue également sous le nom d'herbe aux fièvres, la petite centaurée possède un statut de panacée universelle dans la pharmacopée populaire. Dépurative, tonique, diurétique, digestive, stomacale, anti anémique, fébrifuge, vermifuge et même antidiarrhéique ! Telles sont les propriétés et indications qu'on lui reconnaît de la Vendée à la Provence, au pied des Pyrénées comme en Bourgogne ou en Bretagne.

  • Tonique amère et dépurative : elle agit sur la sphère digestive, sur la fonction hépatique, sur la sphère urinaire et, à un degré moindre, sur l'arbre respiratoire. C'est ainsi qu'elle est utilisé pour traiter les foies « paresseux », les excès alimentaires, les maux d'estomac, les digestions difficiles. Son pouvoir diurétique est mis à profit dans le traitement des infections urinaires, son pouvoir détoxifiant pour aider à lutter contre les rhumatismes ou les problèmes cutanés comme l'acné, l'impetigo et autres infections cutanées mineures. Parfois préconisée dans les problèmes ORL, son infusion peut aider à calmer toux et les maux de gorge.
  • Fébrifuge : en infusion, administrée per os ou parfois en lavements, la centaurée est utilisée pour aider à faire chuter la fièvre. Le lavement à l'avantage d'éviter de faire avaler une infusion particulièrement amère.....N'oublions pas qu'un des noms régionaux de la centaurée est « La bile de la terre », pour ses vertus cholagogues, mais surtout pour son amertume intense.
  • Fortifiante : parente de la gentiane jaune, la centaurée en possède les vertus toniques, fortifiantes et anti anémiques. On l'utilise dans les convalescences des maladies infectieuses, chez les patients anémiés, ou pour requinquer après des journées de travail.
  • Anti diarrhéique : elle est utilisée dans certaines régions pour traiter les diarrhées des veaux, à qui l'on administre un litre de tisane à la bouteille en cas de besoin
  • Usages moins fréquents : sous forme de vin ( donc réservé aux humains) elle est réputée avoir une bonne action vermifuge. Sous forme de décoction, elle est censée apaiser les maux de bouche, en particulier les aphtes.

Modalités

La petite centaurée se ramasse de juillet à septembre. Il est d'usage de cueillir la plante fleurie entière et de la suspendre fleurs vers le bas pour la faire sécher.

  • La tisane se prépare en faisant infuser un rameau fleuri dans 40 à 50 cl d'eau bouillante, en laissant infuser 15 min, et en finissant par une filtration. L'amertume est telle que le sucrage est quasi de règle pour pouvoir l'administrer.
  • Le vin de centaurée , à usage humain ( ou pour le bétail) : Faire macérer deux grosses poignées de centaurée sèche dans un litre de vin rouge durant une semaine. Rajouter du sucre ou du miel et laisser encore macérer 24 à 48 heures. Filtrer soigneusement.
  • Elle pourra s'administrer à raison d'une tasse de tisane matin et soir pour un animal de 10 à 15 Kg, quelle que soit l'indication.


Pour tout complément d'information sur l'usage de la Centaurée, n'hésitez pas à nous demander conseil via la rubrique Contact du site.

haut-de-page