Skip to Content

L'Echinacée pourpre

L’échinacée, Echinacea purpurea, est une plante vivace de 80 cm à plus de 1 mètre de haut. Sa tige est épaisse et velue, ses feuilles ovales, et ses fleurs forment des capitules de couleur rose pour les pétales externes et rouge pour les fleurs centrales. La racine que l’on déterre après quatre années de culture est la partie utilisée en phytothérapie. Elle est riche en flavonoïdes, polysaccharides et alcamides.
Cette plante, originaire d’Amérique du nord, a longtemps été utilisée par les chamans des tribus indiennes, pour guérir les plaies infectées, les envenimations diverses mais aussi les maladies vénériennes.

Choix des produits et propriétés

Les racines s’achètent en herboristerie et en pharmacie, sous forme entière ou sous forme broyée.
Il est toutefois plus pratique d’avoir recours aux gélules de poudre totale ou d’extrait sec, ou aux formes liquides telles que Teintures Mères ou Suspension Intégrale de Plante Fraîche ( SIPF )
L’échinacée pourpre est douée de propriétés extraordinaires qui lui ont permis d’être classée en peu de temps parmi les dix plantes les plus utilisées en Europe. Ses propriétés sont dues aux substances que la racine contient, en particulier des polysaccharides, des alcamides et des flavonoïdes.

C’est un stimulant majeur du système immunitaire, un antiseptique et un anti-inflammatoire. Les polysaccharides protègent les cellules des agressions virales, les alcamides sont des anti bactériens et des anti mycosiques, les flavonoïdes ont un effet anti inflammatoire intéressant.
In vivo et in vitro ses propriétés ont pu être confirmées dans de nombreuses études menées par des laboratoires pharmaceutiques et en milieu hospitalier. Certaines études ont pu montrer que l'administration d'extraits d'Echinacée pourpre entraînait une mobilisation des globules blancs, une augmentation de leur taux, ainsi qu’une augmentation de la synthèse d’interféron.
Tout ceci explique les usages multiples de l’échinacée pourpre qui est utilisée dans des affections aussi variées que les affections respiratoires, certaines maladies virales, les cystites, les dermatites infectieuses, le stress…

Modes d’utilisation

L’échinacée pourpre prendra toute son efficacité si elle est administrée en cures de 10 à 15 jours, renouvelables tous les mois, mais jamais en continu au risque de provoquer une baisse notable de son efficacité.
Les gélules et les formes liquides seront préférées.
Toutefois la tisane pourra être préparée à raison de ½ cuillerée à café de poudre de racine pour une grosse tasse d’eau bouillante. La durée d'infusion sera de 15 à 20 min à couvert. L'infusion sera toujours suivie d'une filtration. Notons qu'il ne faut jamais faire de décoction d'échinacée, car l'ébulltion prolongée détruit tout ou partie de ses principes actifs.

  • Infections respiratoires ou urinaires

Les animaux adultes recevront cinq gouttes 3 fois par jour et par 10 Kg de teinture mère, ou ½ cuillerée à café matin et soir de SIPF, le tout durant 1 semaine. Les jeunes animaux ne recevront aucune forme alcoolisée, en particulier jamais de teinture mère par voie orale.
Les chiens pourront recevoir des gélules de poudre totale à raison d'une gélule pour 10 Kg et par jour.
Enfin, notons qu'une forme comprimé est commercialisée depuis un ou deux ans. Cette présentation est d'un emploi particulièrement aisé, surtout pour les chiots et les chats, car les comprimés sont sécables .

  • Stimulant de l'état général

Pour prévenir les déficiences dues au stress, aux changements de saison, l'échinacée pourpre sera administrée en cures de 10 à 15 jours à demi dose par rapport au traitement des infections.
Elle aidera plus d'un chien de chasse à aborder la saison de chasse dans les meilleures conditions possibles, et permettra aux chiots ou chatons de portée nombreuse à franchir le cap des premiers mois de vie avec leur cortège d'infections diverses consécutives à une carence en anti corps colostraux d'origine maternelle.
Dénuée de toxicité, il ne faut toutefois pas l’utiliser dans les maladies auto immunes, les syndromes d’immunodéficience acquise, en particulier dans le F.I.V ou le FeLV de nos chats, sauf contrôle médical strict, car il peut y avoir une inversion des effets dans ces pathologies, l’échinacée diminuant alors les défenses immunitaires.
Pour de plus amples conseils, consultez l'ouvrage La santé par les plantes vendu dans la Boutique du site.

haut-de-page