Skip to Content

La Valériane

La valériane, Valeriana officinalis, est une plante vivace herbacée de la famille des valérianacées, plus communément appelée Herbe aux chats, Herbe de St Georges. Elle est présente dans toutes les régions de l'hémisphère nord, depuis l'Europe et l'Asie dont elle est originaire, jusqu'au continent nord américain. Son nom proviendrait du latin Valeria, appellation d'une province romaine de l'actuelle Yougoslavie. Dès l'époque d'Hippocrate, la Valériane a été préconisée dans nombre d'affections, depuis l'épilepsie, l'hystérie en passant par une multitude d'indications folkloriques comme le fait de repousser les esprits maléfiques. Le très grand nombre d'usages de cette plante médicinale pourrait expliquer une autre étymologie de la valériane: son nom pourrait dériver du verbe latin valere qui signifie se bien porter.
Les amis des chats connaissent bien le pouvoir attractif de cette plante sur les minets qui semblent tout à fait addicts à elle. La valériane les plonge  en effet dans un état proche de l'intoxication au haschich, un véritable état ébrieux.

Botanique

La valériane possède une tige creuse, cylindrique , pourvue de rainures et se ramifiant à son extrémité supèrieure.
Les feuilles, d'un vert tendre, sont divisées en un nombre impair de folioles, 5,7 ou 9, voire plus, selon la sous-espèce de valériane, variété à petites feuilles, variété des collines.... Leur bord est finement dentelé, et elles sont opposées et de forme lancéolées.
Les fleurs, de couleur blanche à blanc rosé, sont regroupées en corymbes tout en haut de la tige, et persistent de la fin du printemps jusqu'à début septembre.
Les racines sont fortes et prennent naissance sur un rhizome vertical puissant, de couleur grise.
La valériane est très répandue en Europe et pousse habituellement en sols frais mais perméables, car un excès d'humidité est nuisible à son développement.
La récolte des rhizomes de valériane sauvage a cédé le pas à la culture de la plante. Celle-ci se réalise par division des rhizomes à l'automne ou par semis de graines en fin d'hiver. Le caractère rustique et la résistance de la valériane rendent sa culture aisée et rentable.

Composition chimique

  • Les parties utiles

La pharmacopée européenne, après la pharmacopée française, a inscrit la racine de valériane à son index.
En fait, il serait préférable de parler de rhizomes et de racines de toutes les espèces et sous-espèces de valériane, car  toutes les variétés, ou presque, peuvent être utilisées.
L'index comporte également les caractéristiques de la teinture de valériane, des extraits secs et de l'extrait hydro-alcoolique.
Les fleurs et feuilles ne sont pas utilisées en thérapeutique mais dans le cadre de l'agriculure bio, entre autre comme purin végétal.

  • Composition chimique des extraits de racines et rhizomes

Les extraits de racine et de rhizome obtenus par broyage, macération aqueuse ou hydro alcoolique, sont riches en de nombreux principes actifs, dont les principaux sont:
§ L'acide valérénique et ses dérivés qui sont des acides sesquiterpèniques non volatils.
Ils forment l'essentiel des principes actifs et doivent être présents dans toutes les préparations à base de valériane.
§ Les monoterpènes et sesquiterpènes comme la valéranone entrent dans la composition de l'huile essentielle de valériane.
Les très nombreux composants volatils sont en quantité et en variété importante dans l'huile essentielle, et dépendent de la souche utilisée et des conditions de vie de la plante.
§ Les flavonoïdes et lignanes peuvent également être présents, mais souvent de peu d'intérêt thérapeutique.
§ Les valépotriates : ce sont des esters de l'acide isovalérique et d'un alcool. Ils doivent être absents des préparations pharmaceutiques.
L'acide isovalérique possède une odeur forte et désagréable qui explique celle des racines et rhizomes.
Il faut remarquer que selon le type d'extraction puis de préparation, la teneur en ces composés est variable.
Ainsi les extraits aqueux contiennent-ils très peu de valépotriates et beaucoup d'acide valérénique.

Propriétés thérapeutiques

  • Pharmacologie 

L'acide valérénique possède, in vitro, une forte affinité pour les récepteurs GABA du système nerveux central, ce qui expliquerait les propriétés sédatives et anxiolytiques de la valériane. Des travaux récents sembleraient démontrer qu'il existe une synergie entre les divers composés chimiques qui potentialiserait les effets de chacun de composants pris séparément.

  • Effets observés

Diverses études montrent une efficacité légère à intéressante sur les phénomènes anxieux et d'hyper excitation. Il semblerait ainsi que la valériane puisse favoriser l'endormissement et permettrait chez les patients humains insomniaques de diminuer les doses de benzodiazépines utilisées pour provoquer le sommeil.
La valériane, en association avec le tilleul, la mélisse, semble avoir de réels effets apaisants chez nos amis chiens et chats.
A ce jour il n'a jamais été constaté d'effets secondaires néfastes. Toutefois, un risque d'hépatite par effet cytotoxique des valépotriates ne peut être exclu.

Utilisation

La valériane est employée et préconisée essentiellement pour ses vertus apaisantes, autrement dit elle est indiquée dans le traitement symptomatique des états anxieux et neurotoniques mineurs.
Elle peut être souvent associée à d'autres extraits végétaux pour en potentialiser les effets : mélisse, tilleul, camomille, passiflore.


De même peut-on associer la valériane aux médicaments allopathiques anxiolytiques ou calmants afin d'en réduire la posologie. La phase de sevrage de ces médicaments s'en trouvera alors fortement raccourcie et les effets secondaires baisseront d'intensité.

Formes galéniques

  • Les décoctions

Traditionnellement la valériane est administrée sous forme de décoctions des rhizomes et racines.
Pour préparer une décoction, on verse ¼ de litre d'eau sur 10g de racines séchées, on porte 5 min à ébullition, puis on filtre.
On peut donner 1 tasse par jour de cette décoction pour un animal de 5 à 10 Kg, en adoucissant la préparation à l'aide d'une demi cuillerée à café de miel pour le chien. Rappelons qu'il faut éviter l'administration de miel chez le chat.

  • Les gélules

Les gélules d'extrait secs peuvent faciliter la prise de cette plante médicinale.
On les administrera à raison d'une gélule par 10 Kg et par jour, par exemple pour une gélule de la marque Arkogélules ND.
Son usage le plus fréquent est le traitement des états de stress ou d'anxiété chez nos amis à quatre pattes.
Déménagements, départs en vacances, visites chez le vétérinaire peuvent être autant d'occasion de tester l'efficacité de la valériane.

  • Usage externe

Il existe traditionnellement un usage externe de la valériane qui pourra rendre de menus services.
Une pâte obtenue par broyage de la tige et des feuilles est appliquée sur la peau durant quelques heures, sous pansement.
Cela permet de faire sortir plus aisément les échardes ou les épines d'un membre ou d'un coussinet!

Pour de plus amples informations n'hésitez pas à vous reporter à la rubrique Contact du site, ou à consulter notre ouvrage « La santé par les plantes » en vente dans la Boutique du site.

haut-de-page