Skip to Content

Chocolat : une friandise mortelle

Le chocolat est responsable chez nos amis les chiens d’intoxications redoutables, pouvant aboutir au décès du gourmand. Bien évidemment cette intoxication se rencontre plus fréquemment lors des fêtes de fin d’année et pour Pâques.

Le chocolat toxique ? pourquoi ?

Le chocolat contient des quantités plus ou moins importantes d’une substance appelée théobromine, responsable de troubles cardiaques, respiratoires et neurologiques.
La théobromine est absente du chocolat blanc, et sa concentration dépend de la teneur en cacao du chocolat noir.
Notons qu’une tablette de chocolat noir traditionnel peut entraîner le décès d’un chien de 5 à 7 Kg.
Les races brachycéphales c'est à dire  à museau aplati , bouledogues, boxers et autres carlins, seraient plus sensibles à la théobromine, du fait d’une plus grande fragilité respiratoire.

Les symptômes de l’intoxication

Les premiers symptômes sont d’ordre digestif et suivent d’assez peu l’ingestion du chocolat. On observe vomissements et diarrhées.
Puis, lorsque les taux sanguins de théobromine atteignent leur maximum, les troubles neurologiques, cardiaques et respiratoires apparaissent alors. Le chien se met à haleter, il semble agité, anxieux, se met à trembler, puis surviennent des troubles de la fréquence cardiaque.
Une soif intense apparaît, les mictions sont volumineuses.
Sans prise en charge médicale, les troubles neurologiques et cardiaques peuvent déboucher sur un coma convulsif mortel avec rigidité musculaire et hyperthermie.

Le traitement

Il n’existe pas d’antidote spécifique à cette intoxication.
Le praticien devra traiter de façon symptomatique les troubles neurologiques et cardiaques par l’emploi de médicaments permettant de ralentir la fréquence cardiaque et de neuroleptiques, et d’antidiarrhéiques si nécessaire.
Toutefois, si l’animal est présenté très précocement, le praticien pourra pratiquer un lavage d’estomac ou faire vomir le chien en lui administrant par voie orale ou injectable des substances émétisantes.

La prise en charge par les médecines naturelles ne pourra concerner que les formes limitées aux troubles digestifs consécutifs à l'ingestion de un ou deux carrés de chocolat.

En cas de suspicion d'ingestion importante de chocolat, conduisez votre chien au plus vite chez votre vétérinaire, lui seul pourra mettre en oeuvre le traitement adéquat.

haut-de-page