Skip to Content

Tiques

Les tiques sont des parasites externes de la famille des acariens, appartenant à plusieurs espèces, les plus répandues dans nos régions tempérées étant les Ixodes , les Dermacentor et les Ripicephalus.
Elles vivent une bonne part de leur vie dans le milieu environnant, fixées sur des végétaux ou à la surface des rochers ou des murs.
Au passage d’un animal, chien ou chat, elles se laissent tomber sur lui, et se fixent sur sa peau au moyen de leurs appendices buccaux qu’elles enfoncent profondément et solidement dans le derme.
Elles peuvent alors injecter leur salive au fort pouvoir anti coagulant et se nourrir de leur sang durant plusieurs jours, doublant ou triplant ainsi de volume.
Elles sont alors fertiles, se détachent, se laissent tomber au sol où elles vont pondre.
Les tiques sont pleinement actives du mois de juin au mois d’octobre, parfois sur 2 ou 3 mois de plus en fonction des conditions météorologiques.

Symptômes et conséquences de l’infestation

Les tiques se fixent préférentiellement sur les zones de peau fine et fortement vascularisée, par exemple sur les pavillons des oreilles.
Il est fortement recommandé d’inspecter soigneusement les oreilles, les régions inguinales, axillaires ( les aisselles), puis tout le reste du corps au retour des promenades d’avril à octobre.

Hormis chez les chiens ou les chats à poil long et fourni, la mise en évidence des parasites est aisée, vu leur taille et leur immobilité. On constatera souvent un halo d’érythème autour du point de fixation, résultat de l’action anti coagulante et pro inflammatoire des enzymes salivaires de la tique.

Les tiques provoquent donc prurit, grattage, avec parfois déclenchement de dermatites pyo traumatiques sur les animaux très sensibles.

En grand nombre, la spoliation sanguine occasionnée ne doit jamais être négligée, des animaux fortement parasités pouvant souffrir d’anémies notables.

En fait, le plus grand danger présenté par les tiques vient du fait qu’elles véhiculent un grand nombre de maladies sévères voire mortelles pour nos chiens et chats. Ainsi véhiculent-elles les agents de la piroplasmose, de l’ehrlichiose ou de la borreliose ou maladie de Lyme , maladies dont souffrent nos chiens, ou les agents de l’hemobartonellose féline qui atteint nos amis les chats.

Traitement

Si vous détectez la présence de ces « sales bestioles » au retour d’une promenade, il va falloir en débarrasser votre animal au plus vite. Plusieurs solutions existent :

  • Retirer manuellement les tiques

L'application d’éther et l’usage de la pince à épiler doit rester un pis aller, car les risques de séparer les appendices buccaux du corps de la tique sont importants.
Ces derniers jouent alors le rôle de corps étranger et peuvent déclencher la formation d’un micro abcès.
L’utilisation d’un crochet type « Crochet O’Tom » ND est recommandé, permettant 99 fois sur 100 de détacher la tique sans risque, en la « dévissant ».

  • Appliquer un acaricide

Vaporiser du Frontline ND ou un autre antiparasitaire, appliquer un stylo feutre anti acarien, puis attendre que la tique tombe d’elle-même ou la retirer alors sans problème, car ces produits paralysent la tique qui n’est plus que très mal fixée dans le derme.


Retenez que dans la majorité des cas, la transmission des maladies ci-dessus évoquées ne s’effectue qu’après un délai de fixation de 36 à 48 heures : Enlever les tiques précocement est synonyme de prévention de ces maladies.

Prévention

Les pipettes spot-on, et les sprays, se révèlent à l’usage moyennement efficaces.
Leur rémanence est assez faible en ce qui concerne l’action préventive sur les tiques.
Il faudra donc renouveler les applications plus fréquemment que préconisé.
Les colliers type Preventic ND ou Scalibor ND semblent procurer la meilleure protection.

Tiques et médecines traditionnelles

L’usage des huiles essentielles pourra améliorer la prévention, surtout chez nos amis les chiens.

La phytothérapie et l’homéopathie pourront avantageusement permettre à l’animal de lutter contre l’anémie par spoliation et diminuer les réactions inflammatoires et prurigineuses occasionnées par la présence des tiques fixées

Consultez nos divers ouvrages en vente dans la Boutique du site, en particulier Les parasites externes où vous retrouverez de nombreux conseils utiles.
N'hésitez pas à nous demander une Prescription personnalisée via notre rubrique Prestations en ligne

haut-de-page