Skip to Content

La Maladie des griffes

La Maladie des griffes ou Onyxis

Que ce soit chez le chat ou le chien, les griffes et le pli cutané unguéal peuvent être touchés par des infections microbiennes ainsi que des mycoses. Il est souvent malaisé de les mettre en évidence car situées dans des zones cachées, surtout chez le chat, et malheureusement peu prises en considération lors d'un examen clinique. De par l'implantation en profondeur des germes et éléments mycosiques, de par la difficulté à atteindre tous les replis lors des traitements par voie externe, les thérapeutiques mises en place doivent être poursuivies souvent très longtemps, pour des résultats assez régulièrement décevants.

Le Paronyxis

Etiologie et Symptômes

Il est causé par la présence dans et autour des griffes de bactéries pathogènes semblables à celles rencontrées dans toutes les pyodermites, comme, par exemple, les staphylocoques.
Si l'on rencontre parfois des formes aiguës, la plupart du temps le paronyxis évolue sou forme chronique et se caractérise par une suppuration chronique et rebelle de la racine de la griffe, entraînant rougeur, léchage, parfois boiterie.

Traitements

Vu le caractère souvent résistant des germes mis en évidence, il est toujours préférable de réaliser des prélèvements de façon à réaliser une bactériologie avec antibiogramme.
Des bains antiseptiques à l'aide d'antiseptiques iodés ( Bétadine ) ou autres antiseptiques puissants ( Hibitane) seront réalisés deux voire trois fois par jour.
Une antibiothérapie par voie orale au long cours sera instaurée jusqu'à constatation de la guérison totale.

L'Onichomycose

Etiologie et symptômes

Il s'agit de l'onyxis le plus fréquent. Il est du à la présence de champignons comme ceux de la teigne cutanée ( Trichophyton ), de levures
( Candida ou Pytirosporum ), ou parfois de champignons saprophytes vivant normalement en symbiose avec la flore cutanée normale.
On observe rougeurs, léchage, parfois suppurations, déformations unguéales, rarement boiteries.

Traitements

Les traitements font essentiellement appel à des bains antifongiques suivis d'applications de lotions ou de laits antimycosiques, le plus souvent à base d'enilconazole ou de ketoconazole ( Pévaryl par exemple). Ces traitement devront être appliqués parfois de très nombreux mois pour avoir une efficacité suffisante.
Les antifongiques par voie orale ( Ketofungol par ex ) sont malheureusement parfois indispensables pour éradiquer les agents mycosiques implantés en profondeur.


Onyxis et médecines douces

Le recours l'aromathérapie permet souvent, seul, ou en association avec les thérapeutiques classiques, d'accélérer la guérison de ces affections. L'organothérapie peut également apporter son concours en aidant à stimuler les défenses cutanées de l'animal.

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à consulter nos ouvrages en vente dans la Boutique du site, en particulier celui sur La Teigne, ou à nous demander conseil via la rubrique Contact.


haut-de-page