Skip to Content

Les Dermatites Vermineuses

Egalement appelées « Larva migrans cutanée », ce sont des dermatites localisées au niveau de régions à peau fine par où pénètrent des larves infestantes ou des embryons d'helminthes. Les plus fréquents sont les microfilaires de Dirofilaria immitis, les larves d'ankylostomes comme Ankylostoma caninum ou Uncinaria stenocephalis.

Aspect clinique et lésionnel

  • Localisation: Les lésions sont localisées à l'abdomen, au thorax et aux extrémités des membres qui sont en contact avec les sol contaminé.D'autres régions sont susceptibles d'être touchées, lors de dirofilariose, ces zones étant celles où les moustiques vont piquer le chien: oreilles, face....
  • On observe des zones alopéciques enflammées, couvertes de papules.
  • Suite au grattage ou au léchage, une surinfection se déclenche avec apparition de suintements et formation de croûtes.
  • Un prurit intense, parfois incessant, est toujours observé.

Diagnostic

Il est basé sur l'examen au microscope de produits obtenus par raclage cutané assez profond.
Les éléments sont observés après éclaircissement par du lactophénol.
Les larves infestantes, telles celles d'ankylostomes, sont assez facilement détectées, bien qu'il faille parfois plusieurs raclages pour les mettre en évidence.
Les embryons, telles les microfilaires de Dirofilaria immitis sont très difficiles à observer, car ils disparaissent la plupart du temps très rapidement du derme pour rejoindre la circulation sanguine et assurer ainsi la poursuite du cycle parasitaire.

Traitement

  • Traitement local: Des applications de pommades antiparasitaires (pommade Eurax, par exemple), associées à des pommades antiinflammatoires sont de règle. La pratique de bains émollients et apaisants peut être d'un grand secours.
  • Traitement général: l'administration de corticoïdes est souvent nécessaire pour apaiser le prurit. En cas de surinfection bactérienne, l'usage des antibiotiques est obligatoire durant une période parfois assez longue.
  • Prévention: Il est important d'éviter à son chien de se baigner dans des eaux stagnantes, de se promener sur des terrains boueux et plus particulièrement marécageux. L'usage de produits répulsifs sous forme de sprays, colliers ou pipettes est impératif dans les zones où sévissent les moustiques.
  • Médecines naturelles: Elles trouvent ici un intérêt tout particulier, tant dans la phase prophylactique ( nombreuses huiles essentielles répulsives) que dans la phase des soins. L'homéopathie pourra prendre en charge les phénomènes généraux (prurit, allergies...), l'aromathérapie sera mise à contribution pour calmer les inflammations, assainir les lésions et parfois même détruire certains parasites déjà implantés.

Vous trouverez de nombreuses indications dans nos ouvrages en vente dans la Boutique du site, tout particulièrement Homéopathie et Huiles Essentielles, une autre façon de vermifuger.

haut-de-page