Skip to Content

Helminthoses des carnivores: les vers du tube digestif

Vous faites la litière de votre chat et remarquez la présence de « grains de riz » à la surface des crottes de votre compagnon.
Votre chiot vient de vomir de « longs spaghettis » jaunâtres.
Et vos petits amis n’ont avalé ni pâtes ni riz !!!
Vos amis souffrent tout simplement d’un parasitisme intestinal, ce qui est le cas de 25 % des chats et d’une majorité de chiens non médicalisés.

Les différentes catégories de vers

  • Les cestodes ou vers plats

Les plus répandus sont le dipylidium et les ténias.Parmi les ténias, retenons taenia pisiformis ainsi que le redoutable echinococcus granulosus ou multilocularis, responsable d’une gravissime zoonose, l’echinococcose larvaire. Ces vers pouvant atteindre une longueur de un mètre, sont constitués d’anneaux aplatis, chaque anneau étant une véritable unité indépendante.

Le premier anneau, « la tête » ou scolex, est souvent muni de crochets permettant au ténia de se fixer sur la paroi intestinale.
Chaque anneau contient des milliers d’œufs. Le cycle du ténia prévoit une élimination des anneaux dans les selles, et non pas celle des œufs eux même.
Les fameux « grains de riz » sont des anneaux de dipylidium.
Les anneaux émis sont faiblement mobiles.

Le dipylidium est transmis au chien par l’ingestion de puces contaminées par les larves de ce parasite.
l'échinocoque est transmis par ingestion d'abats d'ovins mal cuits.

  • Les nématodes ou vers ronds

Les ascaris : toxocara canis et cati, toxascaris leonina.

Ce sont des vers blancs qui peuvent mesurer de 5 à 18 cm de longueur, de 0,6 à 1mm de diamètre, les propriétaires de chiots les décrivent souvent comme des spaghettis lorsqu’ils les retrouvent dans les flaques de vomi.
On peut affirmer que la très grande majorité des chiots en sont porteurs, s’étant contaminés durant la gestation ou en tétant une mère contaminée.

Ces vers spolient le chiot ou le chaton d’une part de leur bol alimentaire et sont la cause de diarrhées, de constipation, de vomissements, d’amaigrissement, de ballonnement abdominal, de retards de croissance.

Parfois les pelotes d’ascaris sont responsables de véritables obstructions voire d’occlusions intestinales.
Des cas de perforations intestinales ont même été décrits.
Des obstructions du canal cholédoque, qui relie le foie à l’intestin grêle, par des ascaris ayant remonté ce canal ont aussi été rencontrées, entraînant alors un ictère, une jaunisse, par impossibilité pour la bile de s’écouler normalement dans l’intestin.

Des démangeaisons et des lésions peuvent apparaître sur le ventre, car les larves d’ascaris du milieu environnant peuvent passer la barrière cutanée pour rejoindre les vaisseaux du chiot.

La forme larvaire des ascaris se développant au niveau des alvéoles pulmonaires, des bronchites vermineuses sont fréquentes, déclenchant une toux rebelle et une baisse de forme.

L’ascaridose est une zoonose, les ascaris constituent un danger pour les enfants qui peuvent se contaminer dans les bacs à sable ou en jouant avec des chiens, non ou mal vermifugés. Des passages transcutanés des larves d’ascaris ont été décrits, déclenchant l’apparition sur la peau des enfants de papules prurigineuses.

Les ankylostomes

Ancylostoma caninum et uncinaria stenocephala sont des petits vers ronds mesurant entre 0,3 et 1,5 cm
Ils sont hématophages et, pour se nourrir, piquent la paroi intestinale pour aspirer du sang.

Ils sont responsables d’anémies parfois sévères, de maigreur importante, et de diarrhées noirâtres car contenant du sang digéré.

Ce sont des parasites de la promiscuité, que l’on rencontre plus fréquemment chez les chiots d’élevage et chez les adultes vivant en groupe, chenils, pensions, meutes.
La contamination se fait essentiellement par voie trans cutanée.

Les trichures

Trichuris vulpis est un parasite du colon du chien.
Chaque individu mesure de 1,5 à 4 cm de long, une de ses extrémités étant enroulée sur elle-même.

Ce sont eux aussi des parasites hématophages, occasionnant anémies et diarrhées hémorragiques
Contrairement à l'ascaridose, dans ce cas, nous trouvons dans les selles du sang rouge en nature.

L’infestation peut être très douloureuse, notamment lors des phases spastiques des diarrhées, ou au contraire passer inaperçue.

Les œufs émis en quantité dans le milieu environnant sont résistants à la dessiccation, aux températures inférieures à – 10°, et ce durant plusieurs années. Toutes les catégories d’âge sont touchées, et la promiscuité est une condition indispensable à leur propagation.

Traitement et prévention des helminthoses

La vermifugation doit être systématique, dans l’intérêt de vos animaux, mais aussi pour votre santé et celle de vos enfants.
On peut en effet considérer que 80 % des parasites digestifs de nos animaux sont transmissibles à l’homme, sous une forme ou une autre, pouvant occasionner des maladies graves comme l’echinococcose larvaire ou le kyste hidatique.
Dans le premier cas on observe des larves d'échinocoque dans les yeux, les muscles, le cerveau de l’humain contaminé.
Dans le second cas, un volumineux kyste parasitaire se développe dans le tissu hépatique, sous la capsule hépatique.

Les chiots seront traités tous les mois jusqu’à 7 ou 8 mois, en particulier pour tuer les parasites provenant des larves stockées dans les alvéoles pulmonaires du chiot et se transformant régulièrement en adultes.

Les chiens adultes seront traités 2 à 3 fois par an, les femelles devant être pris en charge 15 jours avant la saillie et 15 jours après la mise bas.

Dans les élevages, pensions et chenils, il est recommandé d’assainir régulièrement les sols par aspersions d’eau bouillante, d’eau javellisée, et par épandage de sable ou de terre saine .

Les médecines naturelles

Une vermifugation par les huiles essentielles ou par homéopathie est envisageable, sachant que les huiles essentielles seront réservées aux animaux adultes en parfaite santé, ne souffrant pas de troubles hépato rénaux ou d’inflammation majeure du tractus digestif.
Ces modes de vermifugation sont une alternative aux vermifuges traditionnels, et peuvent prendre place, par exemple, entre deux administrations de ceux-ci, voire même les remplacer.

Demandez conseil à votre vétérinaire

N'hésitez pas à consulter l'ouvrage Homéopathie et Huiles essentielles, une autre façon de vermifuger chiens et chats, en vente dans la Boutique du site.

haut-de-page