Skip to Content

Leucose féline

La leucose féline, également dénommée FeLV, est une affection provoquée par un rétrovirus appelé virus leucémogène félin, en anglais feline leukemia virus, d’où le nom FeLV. Cette maladie mérite sa réputation de gravité, car elle se termine souvent par le décès du chat infecté. Notons que cette maladie n’est transmissible ni au chien, ni à l’homme .

Modes de contamination

Le virus du FeLV se transmet facilement lors des contacts prolongés entre animaux, par léchage, lors des griffures ou des morsures ainsi que lors des saillies.
Les mères porteuses peuvent transmettre le virus à leurs chatons lors de la gestation ou durant l’allaitement, car le virus passe la barrière placentaire et dans le lait produit.
Le virus est relativement fragile et persiste peu dans le milieu environnant, ce qui limite grandement les risques de contamination indirecte. Même si les chatons s’avèrent plus réceptifs, la contamination peut avoir lieu à tout âge.
Les populations de chats sauvages jouent le rôle de réservoir du virus et sont un véritable risque épidémiologiques pour nos chats domestiques lorsqu'ils sont en balade.

Suites de la contamination

La phase initiale, ou phase de contamination, dure environs trois mois.
A l’issue de cette phase, 30 % environ des chats parviennent à se débarrasser du virus et guérissent donc spontanément. Il sont ensuite immunisés contre le FeLV pour le restant de leurs jours et ne peuvent donc subir d’éventuelles réinfestations. Un autre tiers des chats verra l’infection se poursuivre et l’animal passera à la phase d’état, le FeLV maladie s’est alors établi définitivement.

Les derniers 30% deviennent porteurs latents, le virus leucémogène restant tapi à l’état quiescent dans les cellules de la moelle osseuse pendant de longues années. A la suite d’un stress ou d’une autre infection virale, par le FIV par exemple, le virus se réveille et la phase d’état peut alors subvenir.

Les statistiques tendraient à prouver que seul un porteur sain sur dix pourrait finir par devenir malade. Il faut savoir que malade et porteurs sains excrètent des virus dans toutes leurs sécrétions , lait, sang, salive, urine, sperme, sécrétions vaginales durant toute leur vie, demeurant ainsi un réel danger épidémiologique.

Symptômes du FeLV déclaré

La leucose féline est une maladie très polymorphe, les symptômes sont nombreux. On peut observer, séparément ou concomitamment :

  • Une anémie non régénérative. Le chat présente une pâleur des muqueuses, de la fatigue et un essoufflement.
  • Une chute des globules blancs, ou leucopénie, rendant le chat beaucoup moins résistant à un grand nombre de maladies. Ainsi les chats leucosiques souffrent ils plus fréquemment d’hémobartonellose, d’uvéites, de stomatites chroniques, de P.I.F, d’abcès à répétition, d’avortements chez les femelles.
  • Des phénomènes cancéreux peuvent subvenir. Des lymphosarcomes, des leucémies et autres cancers sanguins ou lymphatiques sont très fréquents chez les chats leucosiques.

Diagnostic

Seul un test sanguin permet d’affirmer l’infection par le virus leucémogène félin.
Les tests font appel à des technique ELISA qui mettent en évidence les virus circulant, et non d’éventuels anticorps.
Les tests sanguins ne permettent donc pas de déceler les porteurs sains, d’où la nécessité de répéter les tests en cas de forte suspicion et de test que l’on soupçonne faussement négatifs.

Traitement

On peut affirmer qu’il n’existe pas de réel traitement du FeLV à l’heure actuelle.
Seul l’emploi d’interféron félin peut permettre d’augmenter l’espérance de vie des chats atteints. Les statistiques montreraient que des chats traités précocement pourraient avoir une espérance de vie presque aussi grande que celle qu’ils auraient pu avoir sans cette infection.
Les autres traitements sont purement symptomatiques et se contentent d’assurer un certain confort de vie.

Les médecines naturelles, en particulier l’homéopathie, semblent pouvoir augmenter l’efficacité de ces traitements et permettre d’allonger l’espérance de vie pour un coût moindre que celui de l’interféron, tout en assurant une qualité de vie intéressante.
Rappelons enfin que la seule prévention existante fait appel à la vaccination.

Nous sommes à votre disposition pour vous proposer une Prestation de soins personnalisée via notre rubrique Prestations en ligne.

haut-de-page