Skip to Content

Mammites

Les mammites sont des infections touchant le tissu mammaire chez une chatte ou une chienne dans les jours qui suivent la mise bas. La plus fréquente, et de loin, est la mammite à staphylocoque doré de la chienne, qui évolue toujours de façon suraiguë ou aiguë avec suppuration nauséabonde et parfois gangrène de la mamelle ou des mamelle atteintes.

Les Symptômes

La plupart du temps une mammite s'accompagne d'une très forte fièvre, d'un abattement et d'une perte totale de l'appétit.
Une mamelle, mais plus fréquemment plusieurs mamelles voient leurs sécrétions se modifier radicalement: Diminution du volume sécrété, le lait devient transparent, séreux, puis rapidement les sécrétions deviennent rosâtres puis brun foncé.
En l'absence de traitement très rapide, l'évolution s'oriente vers l'apparition d'un phénomène gangréneux, avec fistulisation et abcédation. Un pus fétide et abondant s'écoule des mamelles atteintes, de larges zones se nécrosent.

Le Diagnostic

Le diagnostic clinique de mammite est évident, reposant sur la constatation des symptômes locaux et généraux.
Des prélèvements des sécrétions infectieuses ou purulentes permettront de réaliser en laboratoire une bactériologie qui déterminera le germe ou les germes en cause, puis de choisir l'antibiotique le plus adapté.

Le Traitement

Il doit associer systématiquement un traitement général et un traitement local.

  • Le traitement général relève essentiellement d'une antibiothérapie raisonnée, à large spectre, si possible choisie en fonction d'un antibiogramme. Il sera poursuivi au minimum 10 jours complets. L'usage d'antiinflammatoires nos stéroïdiens ou de remèdes de phytothérapie pour faire baisser la fièvre ou la douleur permettra de soulager la chiene ou la chatte présentant une mammite.
  • Le traitement local vise dans un premier temps à accélérer la maturation, puis l'élimination des tissus nécrotiques. Ceci se réalisera par l'application de compresses chaudes et humides, pouvant être additionnées d'huiles essentielles antiseptiques, Romarin, Thym, Lavande officinale....Le traitement local consistera ensuite à stimuler la cicatrisation par irrigations des cavités à l'aide d'eau oxygénée diluée, et/ou de mélanges d'huiles essentielles, Thym, Lavande officinale, Centella asiatica.....
  • En cas de processus de guérison trop long ou de lésions trop étendues, l'exérèse chirurgicale de la mamelle ou des mamelle atteintes est malgré tout recommandée. Il faudra attendre que la phase fébrile soit finie depuis suffisamment longtemps pour que l'animal soit à même de supporter le choc opératoire.


Pour tout renseignement supplémentaire, n'hésitez pas à nous demander conseil via notre rubrique Prestations en ligne ou consultez notre ouvrages en vente dans la Boutique du site.

haut-de-page