Skip to Content

Les Sinusites

Les sinusites sont des infections le plus souvent purulentes des sinus de la face.
Fréquentes chez les carnivores, elles peuvent être la conséquence de rhinites ou d'autres infections d'organes voisins, comme les infections dentaires et alvéolaires.
Les sinus chez le chien sont au nombre de trois, le plus atteint étant en général le sinus maxillaire, en raison de la fréquence élevée des infections dentaires et alvéolaires au niveau de la molaire appelée carnassière.

Symptômes

  • Jetage séreux, puis rapidement muco purulent, touchant une ou deux narines
  • Possibles épistaxis, c'est à dire saignements de nez
  • Douleurs spontanées ou à la percussion de la région frontale ou de la région sous orbitaire
  • Déformation de la face, apparition de fistules sécrétant du pus si la sinusite n'a pas été traitée en temps voulu
  • Parfois fièvre et perte d'appétit

Diagnostic

Un diagnostic clinique est réalisable si l'on constate une fistulisation par exemple.
Toutefois, le recours à l'imagerie médicale est souvent nécessaire pour différencier une sinusite d'une simple rhinite chronique.
On recherche des images de destruction des parois osseuses des sinus, des augmentations de densité dans les cavités sinusales montrant l'accumulation de sécrétions purulentes et de débris osseux.
Les prélèvements en vue d'analyse de microbiologie ne sont réalisés que sur des produits recueillis après trépanation du sinus infecté, et permettent le choix raisonné d'un antibiotique ou d'un anti mycosique adaptés.
Des aromatogrammes pourront également être réalisés sur les liquides de prélèvement, permettant une aromathérapie de qualité.

Traitement

  • Dans le cas de l'infection du sinus maxillaire chez le chien, l'avulsion de la carnassière permet de supprimer la cause et de réaliser par la même occasion un drainage de la cavité sinusale par l'alvéole dentaire.
  • Dans les autres cas, et chez le chat, la trépanation de la cavité infectée est quasiment le seul moyen efficace de traitement. En effet les antibiotiques passent mal dans la cavité, et les canaux reliant les sinus entre eux et avec les cavités nasales sont très étroits, ce qui ne permet pas une bonne évacuation du pus et des débris divers.
  • La pose d'un drain durant une quinzaine de jours, voire plus longtemps, associée au port d'une collerette, est le plus souvent nécessaire et permet un rinçage quotidien de la cavité sinusale trépanée.
  • Une antibiothérapie raisonnée est mise en place souvent durant un laps de temps assez long.

Médecines naturelles

  • Nombre d'huiles essentielles pourront être utilisées dans le cadre d'une antisepsie post opératoire et se révèleront particulièrement efficaces si elles ont été choisies après réalisation d'un aromatogramme.
  • Une utilisation locale d'HE et de teintures mères pourra aider à la détersion de la cavité sinusale trépanée et aider à la cicatrisation ultérieure.
  • L'homéopathie sera souvent particulièrement efficace pour la prise en charge des sinusites chroniques, infectieuse ou simplement inflammatoires.

N'hésitez pas à nous demander conseil via notre rubrique Prestations en ligne.

haut-de-page