Skip to Content

Cystites

Une cystite est une inflammation de la paroi de la vessie. Les symptômes que l'on peut observer sont:

  • Une augmentation du nombre de mictions quotidiennes, accompagnée d'une diminution du volume des urines émises à chaque miction, ce phénomène étant appelé pollakiurie
  • Une douleur accompagnant la miction ( gémissements, léchage du méat urinaire...), mais aussi à la palpation de la vessie
  • La présence de pus dans les urines, appelée pyurie
  • La présence de sang dans les urines, appelée hématurie ( très fréquent )

Les causes

Les cystites d'origine vésicale pure

L'infection des voies urinaires basses est une des causes les plus fréquentes des cystites, mais aussi la conséquence d'une cystite. ( car il existe de nombreuses formes de cystites sans infection du tractus urinaire ). Quelles sont donc ces étiologies vésicales autres qu'infectieuses

  • Tumeurs de la paroi
  • Corps étrangers dans la vessie: calculs, bouts de sonde urinaire s'étant détachée
  • Diverticules vésicaux
  • Fistules entre vessie et vagin, soit spontanées, soit consécutives à un acte chrurgical raté
  • Fibrose chronique de la paroi

Les cystites d'origine extra vésicales

Des pathologies atteignant des organes voisins de la vessie peuvent entrainer des cystites "de voisinage"

  • Tumeurs ou infections de la prostate
  • Infections de l'appareil reproducteur, vaginites ou métrites.

Diagnostic

Le diagnostic passe par une recherche de troubles uro génitaux antérieurs, par un examen soigneux de l'appareil uro-génital externe, par une palpation poussée des reins et de la vessie ( recherche de gros reins, du volume et de la souplesse de la vessie, de grosseurs pouvant signaler la présence de calculs ou de tumeurs ). Un toucher rectal chez les mâles est recommandé, afin de rechercher une pathologie prostatique.
Le recours aux analyses d'urine doit être systématique:

  • recherche de la pyurie en comptant les globules blancs dans les urines ( + de 10 leucocytes par ml )
  • la cytologie urinaire caractérisera également la présence de globules rouges
  • on procèdera à une numération des germes urinaires, à leur isolement et à un antibiogramme pour le choix du meilleur antibiotique

Le recours à l'imagerie médicale est souvent nécessaire pour identifier la cause:

  • radiographie de profil sans contraste
  • radiographie après injection IV de radio opacifiant à élimination urinaire: urographie intraveineuse
  • radiographie après injection intra vésicale de radio opacifiant: cystographie rétrograde
  • échographie vésicale, voire scanner

 

Traitement

Le traitement vise à traiter la cause initiale et peut alors être chirurgical en cas de calculs, tumeurs fistules, etc
Mais il est aussi symptomatique, en s'attachant à soulager les spasmes et la douleur, et surtout à traiter l'infection

  • Administration d'antispasmodiques et antalgiques ( Phloroglucinol, anti-inflammatoires comme l'acide tolfénamique, etc)
  • Administration d'antibiotiques en se basant si possible sur les résultats d'un antibiogramme ( ou sinon, antibiotique à élimination urinaire et à large spectre)

Les médecines naturelles sont souvent d'une grand intérêt pour la prise en charge des aspects infectieux et algiques des cystites. Il faut toutefois être prudent sur l'auto médication, soigner avec des plantes ou par homéopathie sans avoir de diagnsotic précis, pourrait représenter un danger. Ainsi, soigner sans savoir que l'animal souffre de calculs pourrait entrainer des risques majeurs d'anurie, donc de blocage de la fonction rénale. Retarder un diagnostie de tumeur ou de fistule représente également un danger important.
Vous trouverez de multiples conseils dans la rubrique Phytothérapie ( Busserole, Thym, Verge d'or et autres plantes médicinales à  tropisme urinaire )

N'hésitez pas à nous demander conseil ou une prise en charge via la rubrique Contact du site, ou à consulter les ouvrages en vente dans la Boutique du site.

haut-de-page