Skip to Content

Rétention gastrique

La rétention gastrique est un syndrome caractérisé par l'apparition de vomissements souvent importants et tardifs par rapport au moment du repas. Ces vomissements sont constitués d'aliments pas ou peu digérés, et sont la conséquence de l'absence ou de la mauvaise qualité de la vidange stomacale. Cette difficulté de passage des aliments de l'estomac vers le duodénum est due à un rétrécissement de la sortie de l'estomac, appelé sténose pylorique, ou bien encore à une anomalie de la motilité gastrique, autrefois appelée spasme du pylore.

 

Symptômes essentiels

 

  • Vomissements se produisant de une à plusieurs heures après la fin du repas, d'aliments peu digérés, parfois pas du tout.
  • La plupart du temps, les vomissements sont aisés, n'entraînant ni efforts ni douleurs, et se produisent "en jets".
  • Altération progressive et importante de l'état général, se traduisant avant tout par une perte de poids massive.

 

Diagnostic radiologique

  • Une radiographie sans ingestion de produit de contraste ne permet aucun diagnostic en général, hormis la visualisation éventuelle de tumeurs pouvant compresser le pylore.
  • Une série de clichés est réalisée 10 min,puis 30 min après l'administration d'un produit de contraste par voie orale.
    Sur un animal normal, au bout de 10 min, on constate un début de vidange gastrique.
    En cas de sténose du pylore, même après 10 min, on constatera seulement le passage d'un filet ténu d'opacifiant.
    En cas de trouble de la motilité, la vidange sera quasi nulle.
  • Il faut alors différencier les deux problèmes, en réalisant une injection d'une substance sympatholytique comme le Largactil, qui stimule fortement la vidange gastrique. Une troisième radiographie est réalisée 15 min après l'injection.
    Si le passage du produit de contraste est alors normal, le diagnostic de trouble de la motilité est posé.
    Si l'image est peu modifiée, le diagnostic de sténose du pylore est avéré en général.


Traitement

  • La diminution du diamètre pylorique peut avoir plusieurs origines:
    1 La sténose vraie, souvent d'origine congénitale chez les races brachycéphales, due à l'hypertrophie des fibres musculaires circulaires du pylore
    2 Des lésions inflammatoires du pylore, dont les bourrelets cicatriciels consécutifs à des blessures par des os sont un exemple.
    3 Des tumeurs du pylore, ou infiltrations tumorales.
    4 Des compressions extrinsèques, comme les tumeurs des masses ganglionnaires adjacentes.
  • La solution sera chirurgicale et adaptée à l'origine exacte. Ablation des tumeurs si nécessaire. Myotomie du pylore, consistant en une dilacération au bistouri des fibres musculaires permettant de dilater le sphincter pylorique, en cas de sténose vraie.
  • Les troubles de la motilité gastrique, essentiellement dus à une baisse importante du péristaltisme de l'antre de l'estomac, seront traités par:
    1 L'adoption d'un régime adapté, pauvre en graisses animales et distribution de la ration quotidienne en plusieurs petits repas.
    2 L'administration d'antiémétiques comme le Primperan ou le Motilium.
  • Les traitements alternatifs:
    1 En cas de sténose, la chirurgie s'avère de toute façon indispensable.
    2 En cas de troubles de la motilité, les thérapeutiques comme la phytothérapie, l'organothérapie et la phytothérapie peuvent être d'un grand secours, en stimulant la motilité et en régulant le fonctionnement de l'antre ainsi que du pylore.

     

N'hésitez pas à nous demander conseil via la rubrique Contactez-nous du site, et à consulter les divers articles consacrés aux traitements des troubles digestifs dans les rubriques Homéopathie et Phytothérapie.

haut-de-page