Skip to Content

Korsakov

Le 2ème principe ou loi de posologie infinitésimale

Qui d’entre vous n’a jamais remarqué que dans leur dénomination les remèdes homéopathiques comportaient les célèbre CH, DH ou autres K après le nom de la spécialité, Arnica montana 3D, Natrum mur. 5 CH,, Antimonium tar. 1000 K.....?
Tâchons donc d’en trouver l’origine, et pour cela remontons dans le temps, et voyons pourquoi Samuel Hahnemann fut obligé de diluer les substances qu’il utilisait comme remède.

Syndiquer le contenu