Skip to Content

L' Abreuvement

Dans les règnes végétaux et animaux l’eau est le constituant principal des cellules de tous les être vivants, de ce fait elle est indispensable à toute forme de vie. Nos amis à quatre pattes en consomment tout au long de la journée, qu’elle soit présente dans leur nourriture, car il existe 70 à 80 % d’eau dans les conserves humides ou la ration ménagère, ou présentée en libre service dans leur bol ou leur gamelle. Boire souvent est une nécessité vitale, car il leur faut renouveler en permanence l’eau de leurs cellules, compenser les pertes d’eau dans les urines ou par le halètement, sans oublier la fabrication du lait par les mères qui allaitent leur portée de chiots ou de chatons.


Les quantités quotidiennes

Les besoins d’un chien sont en moyenne de 60 ml d’eau par Kg de poids et par jour, et varient en fonction de la température extérieure, de l’hygrométrie, de l’intensité des efforts physiques effectués, de la quantité des urines émises dans la journée.
Ainsi, en fonction du type de nourriture ingérée, la quantité d’eau bue ne sera pas la même. Car, si un aliment humide contient jusquà 80 % d'eau, un aliment sec de type croquettes en contiendra seulement de 8 à 12 %.
Laissez toujours un grand bol d’eau fraîche à disposition de votre petit compagnon, surtout si son aliment préféré est un aliment déshydraté. N’oubliez jamais de vérifier les quantités d’eau bue dans la journée, ainsi que le volume et la fréquence des mictions.
Une augmentation importante des quantités bues peut être le symptôme d’une affection grave comme le diabète ou l’insuffisance rénale. Parlez en rapidement à votre vétérinaire. Il en est de même pour les variations importantes du volume et de la fréquence des mictions : de "gros pipis" très fréquents peuvent être un signe d'appel pour le diabète, des mictions quasi inexistantes pouvant signaler une déshydratation, par exemple.

Eau du robinet ou eau en bouteille ?

Il est bien évident qu’à notre instar, nos animaux devront de préférence recevoir de l’eau potable, autrement dit de qualité microbienne irréprochable, et dont l’absence de goût et d’odeur ne limitera pas voire ne supprimera pas l’absorption par votre compagnon.
N’ayez aucun scrupule, l’eau du robinet satisfait pleinement à ces critères…..Et plus d’un chat adore boire l’eau qui coule du-dit robinet ! Attention toutefois à certains réseaux d’eau potable, dont la teneur en chlore donne un goût et une odeur qui risquent de repousser plus d’un chat. Pour vos chiens, les qualités organoleptiques posent assez peu de problème. Nombre d’entre eux vous étonneront en buvant dans des flaques d’eau boueuse, en vidant votre piscine à grands coups de langue, voire même en "dégustant" de l’eau de mer à s’en rendre malade, gastro-entérite assurée !
Vous pourrez trouver des conseils pour améliorer l'eau de boisson de votre animal en lisant l'ouvrage Maux et Remèdes en vente dans la Boutique du site.

Comment la présenter ?

Bien des matières plastiques, à base de PVC entre autres, se dégradent au contact de l’eau et des U.V., et peuvent finir par donner un goût fort désagréable à l’eau.
De ce fait, privilégiez les bols et gamelles en Inox, en verre incassable, en faïence ou porcelaine pour les toutous et minous un peu "chics" !
De plus ces matériaux se lavent et se désinfectent plus facilement. Ils résistent aussi bien au tampon récurant qu’aux petites dents acérées de votre chien bien aimé.
L’eau est un élément vivant, jamais totalement stérile. A fortiori, dès le premier coup de langue donné, l’eau de la gamelle sera contaminée par la salive de votre compagnon. La chaleur aidant, l’eau de la gamelle deviendra rapidement un "bouillon de culture". Veillez donc à renouveler très fréquemment l’eau de boisson de votre animal et pensez à laver soigneusement bols et gamelles très régulièrement.
Quant à la température de distribution, la température ambiante est idéale. Une eau trop froide pourrait perturber sa fonction intestinale et lui causer douleurs abdominales et diarrhées.

Les voyages

Que votre voyage dure une heure ou une journée, pensez à emporter avec vous, en voiture comme en train, une bouteille d’eau et un récipient pour la distribuer à votre petit compagnon.
Une bouteille d’eau minérale neuve ou réutilisée sera la meilleure des solutions car l’eau qu’elle contiendra n’aura ni goût ni odeur. De plus, l'utilisation des bouteilles avec un "goulot sucette" pourra éventuellement permettre de faire boire le chat récalcitrant qui n’accepte de boire qu’au robinet ! Et si votre chien ou votre chat refuse toujours de boire, n’hésitez pas à le mouiller, éponge ou spray feront alors l’affaire.


L’eau et rien d’autre ?

Trop souvent, dans le but de satisfaire la gourmandise de leurs amis à quatre pattes, certains maîtres ajoutent du lait, voire des substances telles le Viandox à l’eau de boisson.
Habitude néfaste s’il en est, car le contenu de la gamelle prendra rapidement une mauvaise odeur, surtout si la température ambiante est élevée, sa qualité bactériologique en pâtira, et le lait ajouté risque fort d’entraîner des troubles digestifs.
N’oublions jamais qu’un tube digestif de chat ou de chien n’est pas "programmé" pour digérer du lait de vache. La rançon d’une telle habitude d’abreuvement est souvent l’apparition de troubles digestifsde type diarrhée, ou même dermatologique de type prurit et dermatoses diverses .
Je passerai sous silence les nombreuses boissons pour animaux, type Milkcat ou autres, qui n’ont d’autre intérêt que de donner bonne conscience aux maîtres….et d’alourdir la bourse des industriels !
Pour conclure en peu de mots : l’eau est un élément vital. On meurt bien plus vite de soif que de faim. Ne négligez jamais de pourvoir à un abreuvement de qualité et en quantité pour vos compagnons à quatre pattes.

haut-de-page