Skip to Content

Croquettes et Conserves

Adepte des médecines naturelles, nous sommes partisan d’une alimentation ménagère.Composer la ration alimentaire de votre animal préféré permet une meilleure maîtrise de celle-ci, préparer sa gamelle renforcera les liens affectifs qui vous unissent. Toutefois, pour ceux qui n’en aurait pas le temps, ou pour subvenir aux besoins de votre petit compagnon lors de circonstances exceptionnelles, le recours aux nourritures industrielles peut être une nécessité. Comment dès lors choisir le type d’alimentation qui lui conviendra ?

Historique

Après le boum du marché des aliments en conserve pour l’homme datant de la fin des années 50, les industriels se sont rapidement intéressés au secteur de l’alimentation animale. Dans ce domaine les précurseurs furent les marques Canigou, RonRon et Félix.

Deux techniques de fabrication et de commercialisation entrèrent rapidement alors en concurrence : les conserves, ou aliments humides et les croquettes ou aliments secs.

La plupart des grandes marques continuent désormais de fabriquer l’un ou l’autre de ces types d’aliments. En effet, les procédés de fabrication, les installations industrielles, les savoir-faire sont propres à chaque type d’aliment.

Dans un simple but marketing, ou presque, sont venus se rajouter depuis les années 80 et 90 , différentes présentations telles que les barquettes individuelles conférant souvent une connotation "aliment de luxe", il n'est qu'à voir la publicité pour la marque Sheba, et des aliments en flocons ou soupes à réhydrater donnant l’impression au maître de s’impliquer dans la préparation du repas pour son animal. Pour faire un trait d'humour, remarquons que, dans ce cas, l'implication du maître se limite au fait de rajouter de l’eau chaude dans la gamelle remplie de flocons!

Alors, comment choisir entre aliments humides et aliments secs ?

Sachez tout d’abord que pour les marques dites "sérieuses", voire pour les marques vendues en animalerie ou chez votre vétérinaire, les deux types d’alimentation sont rigoureusement équivalentes, dans la mesure où les ingrédients qui entrent dans les processus de fabrication sont de qualité, les taux de protéines, de lipides et de glucides respectés ainsi que les apports en vitamines et oligo-éléments.En outre,les procédés de fabrication sont bien maîtrisés, ils ne dénaturent donc pas les qualités diététiques des ingrédients. Autrement dit, opter pour l’un ou l’autre des types d'aliments est une simple question de choix pour vous, en fonction de vos critères propres comme la facilité de transport et de stockage, le coût, et en fonction des préférences voire de la gourmandise de votre chien ou de votre chat.

Concernant l’alimentation en conserve, il est vrai que ,question appétence, les industriels ont depuis longtemps réussi à offrir au consommateur canin ou félin des produits des plus attractifs. Malheureusement, certains industriels peu scrupuleux privilégient l’appétence au détriment de l’appétit !

Confondant volontairement ces deux notions, ils rajoutent une gelée appétente, des lipides, voire augmentent le taux de protéines pour augmenter les arômes et la sapidité au détriment des règles élémentaires de la diététique…Le marketing agroalimentaire a parfois une fâcheuse tendance à rendre votre petit compagnon "addict" à leur gamme d’aliments en flattant "bassement" leur gourmandise.

Les industriels fabriquant des aliments secs ne sont pas non plus avares de solutions plus marketing que réellement diététiques pour attirer Médor ou Minette ! Multiplication des agents de sapidité, enrobage des croquettes par un mince film lipidique, agents de texture pour provoquer l’apparition d’une gelée lors du rajout de l’eau chaude….Autant de solutions pour augmenter l’appétence, améliorer l’aspect du produit sans pour autant respecter totalement les règles de la diététique canine ou féline.

Nous remarquons que le marché des croquettes et autres soupes déshydratées est en nette progression depuis quelques années au détriment des conserves. Cela est sans doute lié au fait que le coût journalier d’une ration pour chien ou chat sera inférieur, à qualité nutritionnelle égale, pour les aliments déshydratés. En effet, les procédés de fabrication, les emballages et les coûts de transport et de stockage sont moindres pour ces aliments, ce qui permet aux groupes du secteur agroalimentaire de vous les présenter en rayon à un prix nettement plus attractif que celui des conserves, que ce soit les boites, les sachets individuels ou encore plus les barquettes.

Pour notre part, si les ingrédients sont de bonne qualité et les règles diététiques respectées, nous avons tendance à privilégier les aliments secs pour les raisons suivantes:

Stockés dans un lieu sec et aéré ils se conservent bien et longtemps sans risque bactériologique majeur, sans baisse importante des qualités organoleptiques.

De plus, leur absorption nécessite de la part de votre compagnon à 4 pattes des efforts de mastication, ce qui entraîne un nettoyage mécanique des surfaces dentaires et contribue grandement à une bonne hygiène bucco-dentaire, en complément d’un brossage régulier ou de l’administration de substances réduisant la plaque dentaire.

Pour le choix final, votre vétérinaire ayant une bonne connaissance des marques , des procédés de fabrication ainsi que des règles de la diététique canine ou féline, saura au mieux vous informer. Demandez conseil à votre vétérinaire !

N'hésitez pas à nous demander un conseil personnalisé via notre rubrique Prestations en ligne

haut-de-page