Skip to Content

Biberons & Cie

Votre chienne ou votre chatte a mis au monde plus de petits qu’il ne faudrait ? Elle ne se révèle pas la meilleure des mères ? ou malheureusement vos touts petits sont devenus orphelins ? Peu importe, il va vous falloir assumer la rude corvée des huit biberons quotidiens. Mais quel lait choisir ?
Tout d’abord ne confondons pas nécessité et manie déplacée : si la jeune mère allaite correctement ses rejetons, nul besoin de penser à rajouter des tétées au biberon sous prétexte d’accélérer la croissance ou de rendre les petits plus costauds. De toute façon, lait artificiel acheté chez votre vétérinaire, ou lait maternisé « maison », rien n’égalera en qualité le lait de la mère.

Quand faut-il songer à l'allaitement artificiel ? Comment le pratiquer.

  • Soyez réactifs

les chiots et chatons dépérissent assez rapidement, du moins au début de leur courte existence, s’ils ne sont pas allaités en qualité et en qualité, risquant rapidement la déshydratation puis de graves troubles métaboliques.
Il faut avouer que le lait maternisé industriel est d’une facilité d’emploi et d’une sûreté supérieures à toutes les préparations ménagères.

  • Le matériel

Quoi qu’il en soit, il vous faudra respecter scrupuleusement les modalités de préparation, veiller à tiédir le lait à 33° environ , utiliser du matériel, si ce n’est stérilisé, tout du moins d’une rigoureuse propreté, respecter les quantités à donner en fonction de l’âge et du gabarit . Ouf !

Biberons et tétines pour carnivores, pipettes, compte gouttes en plastique, seringue UU en plastique, peu importe le matériel utilisé, pourvu que le lait aboutisse dans la petite gueule affamée qui jappe ou miaule de faim. Mais il faut éviter les biberons joujoux, tels ceux que l'on trouve vendus remplis de bonbons et que les petites filles utilisent pour jouer avec leurs poupons. En effet, le caoutchouc de leur tétine est bien trop rigide pour permettre une succion effcicace.

  • Les petits plus

N’oublions les petits gestes attentionnés que pratique la mère à chaque tétée. Ainsi, à chaque biberon, pensez à masser le petit bedon désormais rempli, ainsi que la région périnéale, avec un chiffon humide et tiède, à l’imitation de la mère qui lèche ces régions pour stimuler mictions et défécations.
Si tout se passe bien, petits pipis et petites crottes ne tarderont pas à se produire après votre petite séance de massage.
Il ne vous restera alors plus qu’à remettre le petit avec ses frères et sœurs, si possible dans la chaleur du pelage maternel, ou dans les replis d’une couverture ou d’un couffin, si la mère n'accepte plus ses petits ou n'est plus là.

Les recettes pour materniser le lait

De nombreuse recettes existent pour fabriquer son propre lait maternisé. Reconnaissons que certaines d'entre elles vous sembleront tout droit sorties d'un grimoire de magie, plutôt que d'un manuel de diététique canine ou féline!
Nous nous contenterons de vous en présenter 2 parmi les plus simples, même si la consistance du lait ainsi obtenue pourra en étonner plus d’un.

  • Recette n° 1

Lait entier de vache : 25 cl       Si le lait n'est pas pasteurisé, pensez à le faire boullir, puis tiédir.
Crème pasteurisée : 20 cl
Oeuf cru : 1 jaune
Complément vitaminé et minéral : Levure de bière ½ cuillerée à moka   /  ½ cp Ostéocynesine ND  /   une goutte Stérogyl ND
L' Ostéocynésine réalise l'apport calcique, le Stérogyl l'apport en vitamine D.
 

  • Recette n° 2

Lait concentré non sucré type Gloria ND : 1 boite de 500 grammes
Œufs crus : 1 œuf entier + 2 jaunes
Complément vitaminé et minéral type Sofcanis ND : 15 grammes
Le Sofcani réalise l'apport phospho-calcique, et un apport multi-vitaminique.

En cas de difficulté de distribution, on pourra rajouter une quantité minime d’eau minérale pour fluidifier le mélange à raison d'un volume d’eau pour cinq ou six volumes de mélange.

En cas d'urgence, il existe des compositions plus simples qui permettront un dépannage de week-end, par exemple, et éviteront aux chiots ou aux chatons une diarrhée consécutive à une prise inopportune de lait de vache pur. La plus connue, carencée en minéraux et vitamines, mais intéressante par son apport protéique est la suivante:

Lait concentré non sucré : deux boites de 500 grammes
Oeufs : cinq oeufs entiers

N'oubliez jamais l'importance primordiale du colostrum, ou premier lait, pour la santé des chiots ou chatons. Le colostrum est riche en Anticorps maternels et offre aux jeunes animaux une protection que leur système immunitaire encore immature est incapable de leur assurer. Essayez donc au maximum de faire téter toute la portée les deux premiers jours au moins.



Pour tout conseil sur l'allaitement, demandez conseil à votre vétérinaire.

Pour d'autres recettes de lait maternisé, pour des conseils personnalisés, rendez-vous dans notre rubrique Prestations en ligne

haut-de-page